Le noble jeu de l’arc est une discipline sportive qui n’est pas sans risque. Il n’est pas inutile de rappeler que les arcs et les flèches sont considérés par la loi française comme étant des armes de sixième catégorie.

Pour cette raison, même dans les lieux spécifiquement prévus pour le tir, cet exercice doit s’accompagner de toutes les mesures de sécurité nécessaires pour éviter les accidents. Dans les jeux d’arc en particulier, les archers des compagnies d’arc pratiquant le Beursault ont toujours pris d’importantes précautions à travers différents usages, souvent doublés de sens moraux et/ou symboliques.

A ce sujet, la Famille de la Brie a validé le samedi 14 mars 2012 une recommandation de sa Commission de Tradition, sur la pratique du « Permission ? … Accordée » ; formule de demande par question réponse permettant à un archer d’aller chercher une flèche égarée dans le jeu d’arc, de traverser l’allée du roi ou bien encore de bander son arc dans le logis, seulement après en avoir reçu l’autorisation.

La texte qui résulte de la recommandation de la Famille de la Brie est consultable ici : «Permission ? … Accordée.» Qui demande, qui répond ?

Share →