Hier a eu lieu le bouquet provincial 2012 à Lacroix Saint-Ouen. L’Archer Français, ne pouvant passer à côté de cet événement traditionnel qui a réuni, pour cette édition, pas moins de 301 drapeaux de sociétés diverses liées au noble jeu de l’arc.

L’événement étant majeur pour le milieu de l’archerie, nous avons étudié les retombées immédiates sur la Toile. Pour l’heure, seul le journal Le Courrier Picard a publié un article : Les archers étaient à la fête au Bouquet.

Sur le site de microblogging Twitter, sur les 3000 personnes réunies (approximation), seuls 3 archers se sont exprimés sur ce canal au sujet du bouquet : @TorriGilly, @ruipaulodejesus et @larcherfrancais.

L’Archer Français a réalisé un petit reportage auprès de Carlyne Lacroix, alias @TorriGilly, qui a vécu avec intérêt son premier bouquet. Ayant observé cet événement avec un œil neuf, ses impressions constitue donc un témoignage des plus intéressant :

Sociétaire du club de Saint-Ouen l’Aumône (Val d’Oise), Carlyne pratique le tir à l’arc depuis sept années.

Levée vers 6h30 pour être présente au défilé qui a commencé à 9h, ce qui a surpris le plus Carlyne durant la parade était l’implication de tous les habitants de la ville, et pas seulement des archers. Elle s’attendait à beaucoup moins de monde autour du défilé et fut étonnée du public qui applaudissait dans la rue. Les décorations lors du défilé constituait selon elle un élément marquant, qui met en avant le fait que les gens s’étaient donnés du mal pour réaliser tout ça et qu’au final c’était superbe !

Comme c’était son premier bouquet, Carlyne a voulu participé à chaque événement de la journée. A midi, elle a participé à la messe célébrée par Mgr Michel MOINET, délégué de l’évêque de l’Oise. Elle n’a pas regretté et a trouvé la cérémonie de bénédiction des drapeaux très belle, bien qu’un peu trop rapide. N’ayant pas participé au tir aux assiettes car non inscrite, elle a toutefois assisté aux autres diverses animations proposées sur place.

Ce qu’elle retient de cette journée ? Que le bouquet est un évènement très convivial et qui est à faire au moins une fois dans sa vie d’archer.

Lorsqu’on lui a posé les questions sais-tu pourquoi on parle de « bouquet » ? de « provincial » ? Et d’ « assiettes » ?, elle nous a répondu honnêtement : Alors là… Aucune idée, je ne me suis jamais posée la question.

Constatant donc que certains archers de clubs ne connaissent pas ce que constitue historiquement un bouquet provincial, nous avons pallier à ce problème en publiant rapidement un article titré Qu’est-ce qu’un bouquet provincial ?

Share →