Aujourd’hui, le journal L’Archer Français a décidé de consacrer un article sur un artiste français célèbre, qui eu un lien au milieu du XXe siècle, cela est moins connu, avec l’actuel Ordre de Saint Sébastien.

Le portrait que nous vous livrons donc est celui d’Yves Klein.

yves klein

Né à Nice, le 28 avril 1928, Yves Klein fait ses études à l’École nationale de la Marine Marchande et à l’École nationale des langues orientales à Nice de 1944 à 1946. À partir de 1947, il s’intéresse particulièrement au judo et se mit à aspirer à l’ »Aventure » du voyage, de la création, de la spiritualité.

Pratiquant le judo comme un art martial, ce fut pour lui sa première expérience de l’espace « spirituel ». En 1952, il part se perfectionner au Japon où il devient quatrième dan, grade qu’aucun Français n’a atteint à cette époque.

judo yves klein

En lisant La Cosmogonie des Rose-Croix de Max Heindel, il découvre en 1947 la mystique rosicrucienne, ce qui forgea les bases de la pensée qui nourrira ensuite son œuvre. Illuminé, se considérant même comme un « être habité » et un « poète de l’irrationnel », le but ultime de cet artiste fut de « s’approprier le monde ». En ce sens, s’inspirant du ciel qu’il signe de son nom en 1949, il veut peindre un espace-couleur infini : le « monde de la couleur pure ». En 1956, il sélectionne un bleu outremer déjà existant, extrêmement saturé, mat et d’une absorption totale, qui est, selon Klein, « la plus parfaite expression du bleu », pour en faire l’International Klein Blue (IKB), symbole de la matérialisation de la sensibilité individuelle, entre étendue infinie et immédiate.

ikb - yves klein

En 1956 toujours, durant le vernissage de l’exposition Propositions Monochromes, Klein rencontre Marcel Barillon de Murat, chevalier de l’Ordre des Archers de Saint Sébastien. Ce dernier lui propose de se joindre à eux. Le 11 mars, Yves est adoubé chevalier de l’Ordre des Archers de Saint Sébastien en l’église de Saint-Nicolas-des-Champs à Paris. Il prend alors comme devise :

« Pour la couleur ! Contre la ligne et le dessin ! »

ordre de saint - sébastien yves klein

Le 21 janvier 1962, Yves Klein épouse Rotraut Uecker, une jeune artiste rencontrée en 1958. Pour cette fête, il porte l’uniforme de Chevalier de Saint Sébastien. A la fin de la célébration religieuse en l’église, une haie d’honneur de Chevaliers de Saint Sébastien encadre sa sortie.

Yves Klein meurt d’une crise cardiaque le 6 juin 1962, à son domicile à Paris, quelques mois avant la naissance de son fils.

Malgré une carrière artistique assez courte (1954-1962), il est considéré aujourd’hui comme l’un des plus importants protagonistes de l’avant-garde artistique d’après-guerre.

Voici une sélection de quelques-unes de ses oeuvres :

yves klein
15 décembre 1958 : inauguration de l’Opéra de Gelsenkirchen.

yves klein
9 mars 1960 : Anthropométries de l’Époque bleue

yves klein
14 janvier-26 février 1961 : Exposition Yves Klein : Monochrome und Feuer

Les lecteurs qui souhaiteraient en savoir davantage sur cet artiste peuvent consulter le Site officiel des archives Yves Klein.

Crédits photo : © Yves Klein, ADAGP, Paris

Share →