Depuis l’existence des compagnies privilégiées de la milice bourgeoise, les officiers et dignitaires des compagnies semblent avoir toujours portés des marques distinctives de reconnaissance. Ainsi, dans chaque compagnie, Capitaines, Lieutenants, Empereurs, Rois et Connétables portaient bien souvent des uniformes différents, ainsi que des écharpes auxquelles pouvaient être suspendues une épée ou bien encore des colliers d’orfèvrerie.

A la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, ces traditions perdurèrent au sein des compagnies d’arc, mais de nouveaux signes distinctifs apparurent. En effet, à cette époque, plusieurs archers adoptèrent le port d’insignes de boutonnière.

Pourquoi donc avoir créés ces insignes ? Nous proposons à nos lecteurs une hypothèse ; hypothèse qui ne demande qu’à être réfutée ou confirmée (nous vous invitons, pour cela, à formuler vos observations et commentaires sous cet article).

Nous pensons que ces insignes peuvent être vus comme des réductions de décorations portés sur les costumes des archers à l’occasion de tirs moins solennels que les Prix, Parties ou parades. S’inspirant donc de la mode civile et militaire qui proposaient aux décorés d’exhiber leurs honneurs à la boutonnière (plutôt que de porter leur écharpe ou leurs médailles « pendantes »), certains archers ont peut-être voulu simplifier la marque de leur grade et de leur qualité dans le noble jeu de l’arc.

Quoi qu’il en soit, en fonction des us et coutumes des compagnies d’arc, des familles ou encore des rondes, ces insignes portés à la boutonnière des costumes des archers ont immanquablement différé et évolué en fonction des lieux et des temps.

Patrick Viala, archer de la 1ère compagnie d’arc d’Aix-en-Provence, nous a transmis quelques photos d’insignes de sa collection privée que nous vous exposons ci-dessous :



Insigne d’Empereur


Insigne de Roi


Insigne de Chevalier de l’arc


Insigne de Champion de France ?


Insigne de Champion de France de la Cie de Montataire (Oise) ?


Insigne de Chevalier de l’arc de la Cie de Nogent

On pourra remarquer sur la plupart de ces insignes que le ruban est la « réduction » de l’écharpe du dignitaire. Nous notons également la présence des broches sur plusieurs marmots, ainsi que l’orientation spécifique des flèches vers le bas. Enfin, ce qui est intéressant de constater, c’est que, comparativement à l’insigne contemporain (cf l’image ci-après), l’arc n’est pas présent, sauf pour l’insigne de chevalier de l’arc de la Famille de Beauté (qui nous paraît être d’époque plus récente que les autres).


Insigne contemporain de chevalier de l’arc

Dans tous les cas, Patrick Viala et L’Archer Français disposant peu de renseignements à ce jour sur ces objets de tradition, nous remercions par avance tout lecteur pouvant nous livrer quelques précieuses informations à leurs sujets, soit par email à larcherfrancais@gmail.com, soit par commentaire ci-après.

Share →