Comme cela est toujours d’usage aujourd’hui pour les associations, les sociétés d’autrefois, qu’il s’agisse de confréries ou encore de compagnies, étaient régies par des statuts, règlements et ordonnances.

Voilà une très belle ordonnance du noble jeu de l’arc du jardin de Mondidier datée de 1656 :


Cliquez pour agrandir l’image

Au-delà de la jolie forme du document, le fond du texte nous montre parfaitement que, au XVIIe siècle, les compagnies privilégiées des milices bourgeoises étaient déjà devenues des sociétés d’amusement et de plaisir, abandonnant ainsi progressivement leur caractère militaire originel.

Share →