Bien qu’elle soit un peu détériorée, nous tenions à publier dans nos colonnes virtuelles cette magnifique carte beursault décorée, sur laquelle des archers ont tiré une partie de jardin en 1841.



Analysons succinctement cette carte :

On remarque tout d’abord l’emplacement des broches fixant la carte ; la « broche centrale », 5e broche métallique tenant la cible et placée en son centre, étant autrefois le but à atteindre.

La carte comporte uniquement trois zones depuis le cordon jusqu’au centre : l’honneur, le chapelet et le noir de la broche centrale. Notons d’ailleurs que le chapelet est bien plus grand que ce que l’on connaît de nos jours ; mais les arcs n’avaient pas à l’époque un aussi bon « rendement » sporitif que ceux de nos jours.

Les lettres A, B, C, D définissaient des sous-zones permettant de départager les archers en cas d’égalité : la flèche qui était du dessus (en A) était gagnante sur une du dessous (en B), puis une du dessous (en B) sur une de la gauche (en C), et enfin éventuellement une de la gauche (en C) sur une de la droite (en D).

Notons que toutes ces zones, les couleurs noires et blancs, les broches, ou encore la croix formée par A, B, C, D, … avaient autrefois pour les archers une valeur symbolique particulière puisant ses sources dans la religion chrétienne.

Share →