L’arc, l’arbalète et l’arquebuse ont toujours constitué des nobles jeux dangereux, tant pour leurs pratiquants que des personnes annexes : les riverains et passants.

Un article (malheureusement payant) du journal Le Journal de Saône-et-Loire nous apprend qu’à Autun, au XVIe siècle, le noble jeu de l’arquebuse représentait un danger dans la rue.

[…]

Share →