Il est intéressant de noter, grâce au livre de 1927 de René LENOIR, Les compagnies du noble jeu de l’arc, tir au berceau qu’au premier quart du XXe siècle, de nombreuses compagnies avaient des membres honoraires et que ces derniers étaient généralement, non pas des autorités locales (même s’il y en avait) mais des […]

Share →