Xavier Mauduit croise une femme sublime, un doigt impudique et un bouquet provincial pour parler d’un sport qui trouve ses origines dans les tréfonds dans l’humanité : le tir à l’arc.

Un bout de bois pour les branches, des fibres végétales pour les cordes : les premiers arcs n’avaient aucune chance de traverser les âges… [lire la suite de l’article sur France Inter]

Source : France Inter

Share →