Certains lecteurs commencent à nous connaître : nous apprécions parfois donner quelques coups de pieds dans la fourmilière. 🙂

Aujourd’hui, nous vous proposons une problématique de réflexion très simple, relative à nos us et coutumes : le titre de Roy de France doit-il être considéré comme une dignité nationale reconnue par les compagnies d’arc ?

Pour commencer à répondre, regardons la pratique et les faits : clairement, la grande majorité des compagnies d’arc connaissent et envoient leurs rois chaque premier mai à Vic-sur-Aisne (02), pour leur permettre d’essayer de décrocher ce vénérable et respectable titre.

Même la Fédération Française de Tir à l’Arc met en avant cette manifestation, dans une page dédiée classée dans « Autres pratiques » de son site Internet, qui la définit ainsi : « cette manifestation se déroule traditionnellement à Vic sur Aisne le 1er Mai. Elle a pour but de réunir tous les ‘rois’ et roitelets des clubs et compagnies. »

Nous avons contacté la Compagnie d’Arc de Vic-sur-Aisne. Information prise, ce tir se déroule à Vic depuis 1962. Mais avant cette date, il se déroulait en d’autres municipalités. Malheureusement, puisque aucun document ne semble avoir jamais été rédigé pour présenter cette manifestation sous un angle historique, nous n’en savons pas plus…

Si l’on revient à la problématique initiale et qu’on analyse les Règlements Généraux des Chevaliers de l’arc et des Archers de France de 1960 : aucune trace de cette dignité. Ainsi, statutairement, le titre de « Roy de France » n’a en principe aucune valeur au sein des compagnies d’arc. Son possesseur ne devrait pouvoir prétendre défiler en tête d’une ou plusieurs compagnies avec son écharpe, etc.

Or, après plus de 54 ans d’existence, ce tir n’est plus à remettre en question. Et ses ses us & coutumes liés remettent directement en question nos règlements qui fixent le cadre de nos traditions.

Cette réflexion pour faire au final ce constat : il serait sans doute grand temps de revoir quelques articles de nos Règlements généraux pour officialiser cette tradition (et d’autres), fixer le déroulement et les modalités de ce tir (voir le règlement actuel, fixé par la 1ère Compagnie de Vic sur Aisne), des droits que peut avoir le possesseur du titre, leur donner une vraie et pleine reconnaissance, etc.

On pourra nous reprocher de vouloir faire trop d’administratif, d’être pointilleux. Mais notre seul but est ici d’habiliter pleinement ce qui est devenu, au fil de l’épreuve des années, une nouvelle tradition au sein de l’archerie traditionnelle française !

Vive les Roys de France ! 🙂

Pour conclure et mettre en avant cette belle manifestation, profitons de cet article pour publier ici le mandat du prochain tir du Roy :

Par avance, bon tir à l’ensemble des Rois des compagnies d’arc de France.

Et, en guise de post scriptum, voici un appel à témoins lancé par le journal L’Archer Français :

APPEL A TEMOINS :
Parmi les anciens qui sont encore membres de vos compagnies, se souviendraient-ils de l’histoire de la manifestation du Tir du Roy de France avant 1962 ?
Share →