SUR LA STEPPE

Le regard froid
Les yeux plissés
Il se tient droit,
Sur son destrier
Une bannière agitée
Sa monture au galop est lancée
Debout sur les étriers
Il a fier allure, le guerrier
Arc bandé dans sa main droite
Sur l’encolure, les rennes posées
Jetées ses flèches bien droites
L’ennemi. Du KHÂN est fauché
Les yourtes brûlent dans la nuit
L’honneur par le combat retrouvé
Le KHÂN peut être fier de lui
Il boit pour fêter ses archers.

FH


Vous aimez ce genre de publication ? Vous aimerez nos autres poésies, citations & proverbes.

Share →