Nous pensons avoir trouvé l’emplacement du Jardin des Chevaliers de l’Arc de Paris !

En 1783, nous savons grâce à l’Almanach du voyageur à Paris, que :

MM. les Arbalêtriers ou Chevaliers de l’Arc ont un Jardin particulier près du Jardin du Roi & du Marché aux Chevaux, où ils tirent de même, à certains jours, l’oiseau que l’on attache au bout de plusieurs perches jointes ensemble, & que l’on nomme papigot ou patigot.

Le Guide des amateurs et des étrangers voyageurs a Paris (1787) nous indique lui :

Ces exercices ont lieu dans un jardin que cette Compagnie a lousé sur le droite du Marché aux Cheveaux, du côté de la rue Poliveau.

Après avoir regardé plusieurs plans d’époque, nous venons de retrouver la mention « Arc » sur l’un d’entre eux. En effet, le Nouveau Plan routier de la ville et faubourgs de Paris de Jacques Esnault (1785), indique à côté du Jardin du roi et au nord du Marché aux Chevaux cet emplacement baptisé « Arc » :

Au regard des plans du même auteur pour les années 1780 et 1781, qui révèlent que le Jardin du Roi n’étaient pas encore aboutis, le Jardin de l’Arc n’existe pas encore. Le plan de 1787 ne comporte plus la mention.

Si l’on s’intéresse à une iconographie d’époque (Vue de l’entrée du Jardin du Roy prise vers la droite de l’Arcenal, 1786), on peut donc observer, à gauche de cet extrait d’image, derrière les arbres, le lieu où se pratiquait le noble jeu de l’arc à Paris :

Share →