Τhomas ƒressin
Directeur de la publication

C’est à l’âge de 15 ans, au sein de la compagnie d’arc de Champs-sur-Marne, que Thomas a commencé à s’exercer au noble jeu de l’arc. Après quelques années passées au sein de cette compagnie, il co-confonde un club de tir à l’arc à Chelles. A l’âge de la majorité, Thomas est devenu un inconditionnel toxophile et décide de quitter l’arc classique pour l’arc droit. Quelques nouvelles années plus tard, souhaitant approfondir différemment la voie de l’arc, il se met au Kyudo ; d’abord à Noisiel auprès de Claude Luzet (Kyoshi 6e dan) puis ensuite au club de Tournan. Cela ne l’empêche pas de continuer de nombreuses études historiques et symboliques sur le noble jeu de l’arc en général et le beursault en particulier. En 2012, il décide de re-fonder le journal L’Archer Français en une version numérique. Depuis, Thomas est également rédacteur au sein du magazine Le Tir à l’Arc de la FFTA.

– – – – – – – – –

Cyril Noury
Rédacteur

Cyril a commencé la pratique de l’arc assez tardivement, dans sa 22e année au sein de la Compagnie d’Arc « La Médiévale d’Angy (60) ». Il commence par l’arc classique, et se penche ensuite sur d’autres armes, tel l’arc à poulies. Il pratique dès le départ le Beursault et s’intéresse aux traditions.
Quelques années plus tard, pour retrouver des sensations de tir plus authentiques, il se lance dans l’arc droit, suivant la méthode de Jean-Marie Coche. Il se penche également bien plus activement sur les traditions et les pratiques historiques, et essaie de renouer le grand public à la fois avec le jeu de Beursault, et avec la pratique de l’arc droit.
Après un passage par la Compagnie d’Arc de Cires-lès-Mello (60), où il entraine les jeunes à l’arc droit, et mène des recherches historiques sur les Compagnies de la région, il fonde un collectif d’archers traditionnels « Les Ecuyers de la Flèche Perdue » en 2012 afin de populariser l’arc droit de façon ludique. Parallèlement, et pour prouver que l’arc droit a bien sa
place en compétition, il fréquente sans relâche les Prix généraux, et toutes les manifestations traditionnelles de plusieurs fédérations.
Depuis 2014, il est Capitaine de la 2e Compagnie d’Arc d’Angy, surnommée « La Flèche au Vent », une Compagnie dédiée à la transmission des usages et traditions, ainsi qu’à l’enseignement de l’arc droit. Il est également en train de réaliser les premiers épisodes d’une série de courts-métrages documentaires sur les jeux d’arcs, dont les premiers épisodes sont attendus pour la fin de l’été.